La taromancie est une variante de la cartomancie. Elle consiste à prédire l’avenir selon les symboles des cartes tirées. Cette discipline est considérée comme une science occulte. En plus du don, sa pratique exige de l’expérience. Pour s’initier à la taromancie, la maîtrise des techniques de tirage est une étape fondamentale. 

L’origine de la taromancie

La cartomancie est un art divinatoire ancestral. Elle aurait fait son apparition vers 4 000 ans av. J.-C. en Orient. Cette pratique est arrivée en Occident vers le IXe siècle. À l’époque, la plupart des diseuses de bonne aventure étaient d’origine tsigane ou maure. Elles utilisaient les « ganjifas », des cartes d’origine indienne pour prédire l’avenir.

Le Tarot divinatoire, quant à lui, remonterait dans l’Égypte ancienne. Cependant, cette origine reste incertaine étant donné qu’aucune archive ne permet de l’attester. Mais, ce qui est sûr, les premiers jeux de Tarot ont été introduits en Europe vers la fin du XIVe siècle. Des documents sur le Tarot, datant de 1378, ont été découverts en Espagne. L’apparence de ces cartes s’inspirait des « Naibs », le jeu « des rois et des reines ».

Les types de tarots

De nos jours, le Tarot est décliné en plusieurs variantes. Voici quelques types de cartes que de nombreux cartomanciens utilisent :

Le Tarot de Marseille

Apparu dans les années 30, le tarot de Marseille est l’une des cartes les plus courantes en France. Il est constitué par 78 cartes dont :

  • 22 arcanes majeurs ;
  • 56 arcanes mineurs, caractérisés par les images (les Coupes, les Bâtons, les Deniers et les Épées) ainsi que les suites numériques.

Lors du tirage, les arcanes majeurs permettent de cerner la vie personnelle du consultant. Les arcanes mineurs quant à eux, apportent plus d’éclaircissement sur ses questionnements.

Le Tarot Rider-Waite

Le tarot Rider-Waite est populaire dans les pays anglo-saxons. Il a été inventé par Arthur-Waite et Pamela Colma-Smith en 1909. Contrairement au tarot de Marseille, ses images sont plus explicites. Il existe en effet quelques nuances sur les appellations et les illustrations. Pour ce type de tarot, il est de rigueur de connaître les significations des mineurs. Il ne suffit pas de savoir lire les cartes, mais d’être apte à les interpréter.

Le Grand Etteilla

Inspiré du livre de Thot, le Grand Etteilla est intimement appelé « le Tarot Égyptien ». Cette variante de carte a été créée par Jean-Baptiste Ailette, occultiste français, au XVIIIe siècle. Sa composition est relativement similaire à celle du Tarot de Marseille. Le Grand Etteilla se caractérise en effet par 56 arcanes mineurs et 21 arcanes majeurs. Notez qu’une carte peut avoir deux significations selon leur position sur la table (à l’endroit ou à l’envers).

Le Tarot d’Aleister Crowley

Le Tarot d’Aleister Crowley est le fruit de plusieurs années de travail. Ses illustrations ont été dessinées par Lady Harris, une personne qui ne disposait pas de connaissances poussées en cartomancie.

Ce type de tarot se distingue par la représentation des énergies de l’univers (un mélange entre l’astrologie, le système hiéroglyphes, l’Arbre de la vie). Les noms des Arcanes majeurs sont également différents. L’Arcane symbolisant la Justice est par exemple appelé « Ajustement ».

 Le Tarot d’Oswald Wirth

Cette déclinaison du Tarot a été créée par Oswald Wirth, un occultiste qui a focalisé ses recherches sur la culture kabbalistique. Quelques symboliques hébraïques sont placées sur le bas de chaque carte. On constate également que seule la lame de la Mort ne contient pas ce signe. Publié en 1889, ce type de tarots connaît aujourd’hui de nombreux adeptes.

La taromancie et ses rituels

Selon les superstitions, le Tarot ne devra en aucun cas être acheté. Pour s’en procurer, les cartomanciens doivent voler les cartes ou les recevoir en cadeau. Quel que soit le mode d’acquisition de votre tarot, il existe des gestes symboliques qui permettent d’utiliser efficacement les cartes :

  • Lors de l’achat des cartes, vous pourrez par exemple lancer la phrase : « c’est toi que je veux » ou « soyons des alliés » pour marquer l’osmose avec votre tarot ;
  • Prenez le temps de vous purifier avant d’utiliser votre tarot (le lavage des mains est une symbolique forte pour cette étape) ;
  • Poudrez votre Tarot avec du talc ou de l’encens ;
  • Allumez une bougie dans la salle.

Il faut savoir que ces rituels sont facultatifs. D’une manière générale, ils sont censés faciliter la lecture des cartes.

Le tirage du tarot

L’interprétation du tarot est tout un art. Avant de se lancer, il est impératif de manipuler les cartes. Voici les étapes à suivre pour cela :

  • mélangez et coupez les cartes ;
  • disposez-les sur la table.

Quel que soit le type de Tarot, vous avez le choix entre l’une de ces méthodes de tirage pour prédire l’avenir.

Le tirage en croix

C’est l’une des manières les plus simples pour tirer les cartes. Pour cela :

  • placez une carte en face de vous. Elle représente les atouts positifs ;
  • posez la seconde lame à la droite de la première carte. Cette carte symbolise les difficultés ;
  • mettez la troisième carte au-dessus des deux cartes. Elle indique toutes les éventualités ;
  • la quatrième carte qui formera la croix vous indiquera la réponse à votre question.

La « Coupe » à la réponse

Cette méthode de tirage des cartes permet d’obtenir une réponse instantanée :

  • il vous suffit de vous munir des 22 arcanes majeurs du tarot de Marseille ;
  • concentrez-vous sur la question ;
  • mélangez les cartes et disposez-les sur la table ;
  • demandez au consultant de tirer 3 cartes ;
  • réalisez leur interprétation.

Le tirage en carré

Il s’agit d’une variante des méthodes classiques du tirage des cartes. Cette technique se distingue par l’emplacement d’une carte centrale. Cette dernière apporte plus de précisions sur les cartes qui se situent à sa gauche et à sa droite. Elle représente le présent, les étapes à suivre pour atteindre l’objectif.

La petite Pyramide

Cette technique de tirage des cartes est d’une grande efficacité. Elle apporte des réponses complètes sur une situation précise. Voici les symboliques autour des cartes selon leur emplacement :

  • la carte 1 : la situation présente ;
  • la carte 2 : le passé ;
  • la carte 3 : les étapes à suivre pour atteindre l’objectif ;
  • la carte 4 : les appuis ou les obstacles ;
  • la carte 5 : la réponse à la question ;
  • la carte 6 : l’évolution de la situation.

Il existe d’autres méthodes de tirage de cartes plus complexes. L’on peut citer la Grande Pyramide, le Fer à cheval ou encore le Tirage celtique.

L’interprétation du tarot

Pour interpréter le tarot, il ne suffit pas de connaître avec précision les significations de chaque symbolique des cartes.

La taromancie est aussi une question d’intuition et de perception personnelle. C’est la raison pour laquelle sa pratique requiert un don.

Commencez par vous familiariser avec les cartes pour mieux cerner tous les secrets qu’ils cachent. Demandez-vous les questions suivantes : quels sont les éléments qui attirent mon attention lorsque je touche à une carte ? Est-ce sa couleur ? Est-ce son illustration ? Est-ce son appellation ?

Prenez votre temps pour cette première étape de l’initiation. Puis, continuez par tirer une carte par jour pour vous exercer à l’interprétation des cartes. Ce processus vous permettra de discerner les messages du Tarot.

C’est seulement après avoir passé avec succès toutes ces étapes que vous pouvez commencer par apprendre les connaissances de base de l’interprétation des cartes (la signification des couleurs, des nombres, les nuances entre les arcanes majeurs et mineurs).

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here