En tant qu’êtres humains, nous sommes souvent soucieux de savoir ce que le futur nous réserve de bien ou de mal. Pour y voir plus clair, l’on a alors recours aux services d’un voyant… Mais bien que le don de voyance soit inné chez certains, il doit être éveillé et développé pour être utile à la communauté. Comment devient-on voyant ? La réponse dans les lignes qui suivent.

Le don de voyance : une aptitude très recherchée

La voyance se définit comme une aptitude à visualiser des objets ou des événements déjà passés ou à venir, grâce à des moyens supranormaux. Ainsi l’on reconnait la voyance comme une sorte de perception extrasensorielle qui inclut d’obtenir de la connaissance par des méthodes psychiques. La voyance opère de façon générale au moment ù une personne possédant ce don se retrouve en état de transe. Le voyant peut alors décrire des objets ou des faits qui transparaissent dans son esprit.

Posséder un don de voyance peut à première vue paraitre très sensationnel et grisant, mais cela requiert un travail personnel très exigeant.

Le vrai voyant doit en effet posséder et entretenir une capacité extrasensorielle lui permettant de sentir et comprendre des énergies subtiles. Il pourra alors les canaliser à des fins divinatoires (faire des prédictions ou avoir des visions du passé), analytiques ou pour une meilleure connaissance de soi et des autres. La voyance permet en outre d’appréhender les tendances mondiales à des fins personnelles ou pécuniaires.

 

Les différentes sortes de voyants

Le don de voyance exige de son détenteur, un certain nombre de qualités, afin de bien analyser le présent et venir en aide aux potentiels consultants. Cependant, toutes les voyances ne se valent pas, bien qu’étant de toute façon liées les unes aux autres. Les voyants authentiques possèdent une certaine facilité spirituelle qu’ils doivent travailler pour parvenir à un certain niveau d’éveil. Les dons de voyance se classent aussi en plusieurs groupes, ce qui donne :

  • Des voyants à froid qui sont certes dotées d’une bonne capacité de lecture de l’attitude et de la psychologie du consultant, mais pas plus. Ce ne sont donc pas des voyants à proprement parler, mais des personnes très attentives qu’on retrouve d’ailleurs sur beaucoup de pseudo-forums dédiés à la voyance ;
  • Des voyants amateurs qui possèdent de réelles prédispositions naturelles à la voyance, et qui l’exercent dans un cadre très restreint. Bien qu’ayant le don de voyance en elles, ces personnes ne l’exploitent que très peu. Elles ont cependant l’habitude d’être au service de leur communauté, et ne réclament que le minimum pour vivre ;
  • Les voyants professionnels qui désignent des voyants dont le don a été tellement travaillé qu’il peut être exploité pour le grand nombre. À force de pratique et d’études, ils sont devenus aptes à faire de la voyance un métier à part entière, à travers les oracles, les tarots et autres supports reconnus.

Formation à la voyance : les étapes

I n’existe pas à proprement parler d’école qui forme à la voyance, avec délivrance d’une attestation de fin de formation. Vous risquez donc d’être votre propre guide pour révéler vos talents de médium, afin de devenir un professionnel de la voyance. Il faut aussi tenir compte du fait que les supports de divinations sont variés, et nécessitent un apprentissage de longue haleine. Le recours à des mentors spirituels peut certes aider pour beaucoup, mais le gros du travail repose sur votre éveil personnel. Afin d’accroitre votre don de voyance, il est quasiment indispensable de travailler sur les points suivants :

  • Une hygiène de vie exemplaire et dépourvue de facteur anxiogène, d sorte à toujours maintenant votre équilibre psychologique stable. Vous devez donc être bien dans votre peau et conforme à vous-même ;
  • La pratique de la méditation comme voie d’accès à l’éveil, avec des exercices bien particuliers et adaptés. Vous avez la possibilité de vous allonger sur un lit et de détendre vos muscles par exemple, tout en respirant le plus profondément que possible. L’esprit se met alors dans une posture de plus en plus éveillée, ce qui agit positivement sur la libération de votre don.  

Maitriser son support de voyance

Pour exercer convenablement son don, le voyant a besoin d’un support de voyance. De tout temps, le don de voyance s’est manifesté en ayant recours à divers objets, adaptés à la personnalité de chacun. Vous devez donc choisir votre support de voyance de prédilection, après en avoir essayé plusieurs pour être sûr de ne vous être pas trompé. Il est en outre impérieux que vous soyez entièrement à l’aise avec votre support de voyance, de sorte qu’il soit le prolongement de votre personne. Les supports de voyance les plus connus sont :

  • La cartomancie et les cartes de divination, dont le Tarot de Marseille constitue un bon représentant ;
  • La chiromancie ou l’art de la divination à travers les lignes de la main ;
  • La cristallomancie, très vulgarisée par le cinéma et qui consiste à lire les présages dans une boule de cristal ;
  • La catoptromancie ou art divinatoire mettant en œuvre des miroirs ;
  • La géomancie dont le support est constitué d’osselets, de matériaux naturels et de l’élément terre.

Avant de vous lancer dans la lecture des présages, il est cependant important que vous réalisiez des essais avec des consultants choisis au hasard. Pour cela, vous avez la possibilité de vous poster en un endroit de forte fréquentation et proposer aux badauds de tirer des cartes. Il est également possible que vous proposiez vos services sur des forums ésotériques, afin de répondre aux préoccupations des membres.

Combien de temps pour la maitrise de la voyance ?

La voyance étant un don avant tout, son éveil et sa maturité dépendent de chacun. Selon l’investissement personnel de chacun, le temps pour devenir voyant professionnel peut donc varier. Il est par conséquent impossible de fournir une réponse précise, car la variabilité est trop grande et multifactorielle. Certains auront beau se mettre à la tâche de façon assidue pendant longtemps, leurs efforts ne seront couronnés de succès que très tardivement. À l’opposé également, le don de voyance peut se révéler dans toute sa splendeur à des personnes sans réel entrainement particulier. La conscience que chacun a de lui-même et de son potentiel est donc très importante, car elle conditionne l’évolution de votre don. Tout dépend aussi de votre réceptivité, ainsi que de vos convictions quant à l’exercice ou non du métier de voyant.

 

 

 

 

Création d’une entreprise de voyance

La pratique de la voyance peut être vue comme une activité professionnelle à part entière. Il est donc possible de devenir auto-entrepreneur dans le domaine de la voyance, ce qui correspond à un statut juridique convenable. La possession d’un statut juridique présente en outre l’avantage de la crédibilité au regard des consultants. Vous avez la possibilité d’exercer votre don directement chez vous, ou dans un espace de coworking.

Les offres commerciales de voyance que vous proposez doivent aussi être très bien définies. Il s’agit :

  • Des conditions d’une séance de voyance ainsi que le temps dédié à chaque séance ;
  • Le type de sujets que vous vous autorisez à aborder ;
  • Les tarifs que vous exercez lors de vos consultations, en tenant compte bien entendu de la concurrence.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here