En France, le marché de la voyance est à l’abri des crises. Près de 30 % des Français ont recours à l’art divinatoire pour connaître leur avenir. Se fier entièrement au don d’un voyant est-il sans risque ? Comment se prémunir des arnaques ? Ce guide vous permettra de peser les « pour » et les « contre » avant de consulter un voyant.

Voyance : un objet de la convoitise des escrocs

Les femmes sont particulièrement friandes à la prédiction. Elles représentent 21 % de la clientèle d’après les statistiques émanant de l’Institut national des arts divinatoires.

Pour répondre à la demande, plus de 2 000 entreprises sont aujourd’hui établies sur tout le territoire hexagonal. Avec un tarif entre 60 € à 300 € par séance, elles génèrent un chiffre d’affaires annuel de 3,2 milliards d’euros.  

L’expansion du secteur attire aussi les charlatans. Des escrocs se transforment en « pseudo-voyants », et n’hésitent pas à soutirer de l’argent aux clients vulnérables. Il faut être vigilant lorsqu’un médium vous demande de payer une somme astronomique en contrepartie d’une prédiction. Les fraudeurs usent en général de cette stratégie pour attirer l’attention de leurs victimes.

Des clients vulnérables

Vous avez perdu votre emploi ? Vous n’arrivez pas à remonter les pentes après un problème financier ? Plus fragiles émotionnellement, vous avez sûrement besoin d’aide pour retrouver la force d’avancer.

Il faut savoir que la voyance n’est pas une solution miraculeuse pour gagner de l’argent en un temps record. En réalité, les prédictions vous aider à mieux gérer votre vie personnelle en :

  • Vous apprenant à mieux cerner vos problèmes ;
  • Développant votre confiance en vous ;
  • Élucidant vos incertitudes ;
  • Identifiant les blocages qui vous empêchent d’avancer ;
  • Apportant des conseils sur la manière d’être.

Vous devez donc bannir de votre vie le voyant qui prétend vous aider à gagner à la loterie. Sachez que ce service ne sera aucunement gratuit.

Des approches douteuses   

Certaines personnes malintentionnées peuvent profiter de votre état de détresse, et vous proposent des consultations de voyance hors du commun.

Quelle que soit la faculté extrasensorielle du voyant, prédire l’avenir des gens n’est pas une science exacte. Aucun professionnel ne peut vous garantir à 100 % que ses propos sont infaillibles.

Pour être pris en charge par un professionnel, vous devez connaître les approches courantes dans la voyance, notamment :

  • La cartomancie (le tarot, l’oracle de Belline…)
  • L’usage de la pendule divinatoire ;
  • La cafémancie…

Être voyant : un métier peu réglementé

D’après le Code pénal, ceux qui exerçaient l’art divinatoire risquent de payer une contravention de troisième classe, soit une somme entre 600 à 1 300 francs de l’époque. Des amendements ont été apportés sur ces dispositions. Le métier a été libéralisé depuis le 01er mars 1994.

Mais, les questions de déontologie et d’éthique posent problème. Toute personne, quelle que soit sa compétence, peut aujourd’hui devenir voyant. À ce jour, il n’existe aucun moyen fiable pour vérifier la crédibilité d’un voyant. Il faut savoir qu’aucun diplôme ni statut n’est requis pour exercer ce métier. Ce qui signifie qu’il est tout à fait probable d’être prise en charge par un voyant qui ne possède pas de don si l’on ne fait pas attention.

Sachez que le bouche-à-oreille reste l’une des solutions pour éviter d’être malmené par un voyant malhonnête.

Art divinatoire et internet : quels sont les pièges à éviter ?

Depuis quelques années, internet a bouleversé l’univers de la voyance. Désormais, il est possible de faire des consultations en ligne. Bien que cette approche soit accessible à tous, il est de rigueur de rester prudent. Sachez que la voyance en ligne est fortement touchée par plusieurs formes d’arnaques. La majorité des plateformes  proposent des consultations gratuites pour attirer les internautes. L’offre semble alléchante au premier abord, mais il est de mise d’être prudent

La dépendance à la voyance en ligne

Il faut rester vigilant lorsque le voyant en ligne vous rend accroc à son service. Certains professionnels malhonnêtes n’hésitent pas à user de tous les moyens plausibles pour allonger la durée de la conversation. Avec un prix surtaxé, la voyance est pour eux un simple business lucratif.

Le recours aux robots-voyants

Présenter la photo des cartomanciennes sur la page d’accueil des sites de voyance est un moyen pour mettre en confiance les internautes. Mais, il arrive qu’en réalité, de simples logiciels traitent votre cas.

Pour éviter de tomber dans ce piège, vous pouvez créer des adresses mails différentes, et réaliser des tests. Si vous recevez les mêmes types de courriers pour ces différents profils, c’est un robot-voyant qui se trouve derrière les belles images des cartomanciennes.

Voyance : comment porter plainte en cas d’arnaque ?

Créé en 1987, l’Institut national des arts divinatoires (INAD) est l’un des rares établissements qui offrent la possibilité de dénoncer les pratiques frauduleuses des voyants.

Vous avez été escroqué par l’une des plateformes en ligne de voyance ? Il est aujourd’hui envisageable de déposer une plainte auprès des autorités compétentes. Les arnaques perpétrées par les voyants sont classées comme une publicité mensongère ou un abus de faiblesse, selon le cas. Les faits sont considérés comme une escroquerie lorsque le voyant incite son client à lui fournir le numéro de la carte bancaire ou toute autre information sensible.

Des cabinets d’avocats, partenaires de l’INAD, sont prêts à vous offrir son accompagnement. Ils peuvent réaliser plusieurs prestations entre autres :

  • Prodiguer des conseils ;
  • vous informer sur les procédures judiciaires pour défendre vos droits ;
  • vous représenter devant le tribunal ;
  • demander une indemnisation pour réparer les préjudices.

Pour déposer une plainte, vous n’aurez qu’à remplir un formulaire en ligne. Ce service n’est pas gratuit, car vous devez payer un frais de dossier s’élevant entre 150 € à 300 € pour bénéficier de la prise en charge du cabinet d’avocat. Lorsque vous serez indemnisé, votre avocat percevra 10 % du montant total.

Comment distinguer un voyant crédible ?

Il faut savoir que les sites de voyance ne sont pas tous des supports pour arnaquer les gens. Il existe bel et bien des plateformes en ligne qui proposent des services fiables. Voici les éléments dont il faut tenir compte pour distinguer un voyant professionnel :

  • consultez les forums en ligne et intéressez-vous sur les avis des internautes avant de fixer votre choix. Cependant, il est important de se méfier des commentaires trop flatteurs. Il peut s’agir en réalité de fausse publicité pour inciter les internautes à consulter le voyant ;
  • privilégiez les voyants connus. Bien que la consultation vous semble plus chère, vous pourrez être sûr d’être pris en charge par un professionnel ;
  • soyez vigilant au cas où le voyant proposerait des tarifs à la minute. Avec ce type de consultation, vous ne pourrez pas estimer le coût de la prestation du voyant. Il se peut qu’en faisant appel au service d’un voyant, vous soyez confronté à une dérive financière ;
  • gardez à l’esprit qu’un voyant n’est en aucun cas un prophète. Ce qui fait qu’il ne peut pas vous garantir une réussite à 100 % pour trouver le poste de vos rêves ou pour rencontrer l’amour de votre vie du jour au lendemain ;
  • sachez qu’en aucun cas un voyant n’est autorisé à prédire votre décès ou celui d’un proche. Parler de maladies graves à ses clients est aussi contre l’éthique. Si vous êtes en face d’une personne de ce genre, il vaut mieux décommander la prochaine consultation.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here